Machinima

Ce mot est la combinaison de trois mots existants : machine (pour ordinateur), animation et cinéma. Un Machinima est un film réalisé en filmant à l’intérieur d’un monde virtuel ou d’un jeu vidéo. Comme la photographie, le Machinima désigne à la fois une œuvre et une technique. Aujourd’hui, avec plusieurs milliers de Machinima crées à partir de jeux vidéo les plus populaires (Halo, Sims, World of Warcraft…) il est le premier genre cinématographique issu des mondes virtuels. Courts, moyens et long-métrages, écriture scénaristique élaborée et variété de genres : du documentaire immersif à la performance, de la série télé à l’émission télé… Après 10 ans d’existence, le phénomène Machinima est devenu une culture parallèle qui transgresse les règles et transforme un produit de masse en une œuvre nouvelle et originale.

Depuis 2008, Human Atopic Space soutient cette création, réunit une communauté grandissante, met en lumière les réalisateurs, valorise l’écriture du machinima en choisissant des institutions d’envergure grâce à l’expertise d’un jury d’excellence. Après Universcience, la Géode, l’Hôtel Scribe, le Nouveau Latina et la Gaîté lyrique, une application gratuite sur iPhone et iPad dédiée au festival et conçue avec l’aide d’Orange, donnera une belle visibilité aux films sélectionnés.

 Human Atopic Space a produit Pattern Island de Benjamin Nuel (FR/2009). Ce machinima raconte la fin de Second Life vue de l’intérieur. Les serveurs qui hébergent des parcelles de terrains ferment, le monde se réduit constamment.

Vous pouvez découvrir l’ensemble des films Machinimas sur Dailymotion