Atopia

Atopia

Projet du collectif Atopia (LUX/FR, 2010)
Laura Mannelli, Kanika Langlois, Frederick Thompson en collaboration avec O-Labs et la Francogrid.

Laura Mannelli fait appel à Frederick Thompson et Kanika Langlois pour participer à un projet de recherche et développement à travers le projet Atopia, un monde virtuel persistant et interactif. Une Méta-Architecture interactive.

L’organisation Human Atopic Space a désigné ces humains de l’espace ‘Atopien’ (Human Atopic Space) qui de Méta-wanderer (vagabond des réseaux) en explorateurs avertis, ont colonisé une partie du réseau pour coexister dans un lieu atopique/utopique, une sorte d’hétérotopie appelée le monde d’Atopia. Lancé pour la première fois lors de l’exposition AFK – Away From Keyboard – au Casino Luxembourg, ce monde virtuel persistent intéragit directement avec les visiteurs sur l’espace d’exposition. Une captation de tout l’espace d’exposition réalisé grâce à l’agence O-Labs et la Francogrid sur Open Sim.

 Une présence ubique, persistante et autonome sur le réseau. Son architecture est conçue comme un organisme communicant par lequel des espaces de natures différentes, à la fois artificiels (un site Internet, un réseau social) mais aussi matériels (un objet communicant, un espace d’exposition) sont mis en lien avec lui. Ces interactions forment un datascape : un écosystème de métadonnées entièrement conçu autour des artistes, de leurs œuvres et d’une culture numérique en réseau. L’objectif de ce monde virtuel est de familiariser les internautes et le public in situ, aux différents thèmes et problématiques abordés lors de l’exposition AFK (Away From Keyboard). C’est aussi la proposition d’un voyage : comment passer d’une visite réelle à une visite virtuelle et inversement ? Le monde d’Atopia est une dimension en plus à découvrir, avant, pendant et après le temps de l’exposition.

 Notes :

-Méta-Wanderer vagabond des réseaux notion de Margherita Balzerani parue dans l’article http://dpi.studioxx.org/demo/?q=fr/no/15/journal-intime-critique-art-par-margherita-balzerani
-Atopie du grec a-(sans) et topo-(lieu)
-Hétérotopie des grecs topos « lieu » et hétéro « autre », un concept formulé par Michel Foucault. Michel Foucault, Le corps utopique, Les hétérotopies, conférences, 1967.
-Un Datascape est un paysage de données, une contraction de data-landscape et renvoie à l’idée d’un univers de données qui se déploie devant les yeux. Un composé «d’objets» numériques, les datas, textes, images, sons, hypertextes, sites Web au complet, etc. existant au sein du réseau internet.